Construction berlinoise.

Pleins feux sur l'atelier de production de la HP4 RACE.

Un fabricant de motos peut-il lancer la production d'une moto de course en seulement 14 mois ? Absolument. Mais il n'est pas simple de combiner l'univers de la performance au monde de la production. Une course contre la montre débute dans l'atelier de production de l'usine de BMW Motorrad : 750 unités de la HP4 RACE – Construction berlinoise.  

Ils construisent les 750 unités de la HP4 RACE à l'usine berlinoise (de gauche à droite) : Alexander Fulmek, Süleyman Aktepe et Reiko Petter.

Un mécanicien, une moto, un jour. Voilà la formule de production de la HP4 RACE. Trois de ces motos sont produites chaque jour à l'usine BMW Motorrad de Berlin. Trois hommes dirigent la production : Reiko Petter, Süleyman Aktepe et Alexander Fulmek. Ils ont été sélectionnés parmi les quelque 500 employés qui travaillent sur la chaîne de montage dans cette usine-mère. Pour les voir à l'oeuvre, il faut descendre toute la ligne de production RR jusqu'à l'autre extrémité de l'installation. La porte enroulable est aussi l'entrée d'un autre monde. Ici, dans l'atelier des motos de course, un seul produit centralise toute l'attention actuellement : la HP4 RACE.  

+ Plus

Pas le temps de se hâter.

Reiko Petter s'occupe du coeur de la HP4 RACE, le moteur 215 hp.  

Des bannières surdimensionnées affichant la moto de course exclusive couvrent les murs. Des signes en bleu avec de grandes lettres blanches sont suspendus au plafond pour identifier les différentes étapes de production pour la fabrication à petite échelle. Reiko Petter s'affaire aux " préparatifs de mariage ". Il soulève avec précaution le moteur de 215 chevaux de la cage sur palette. Ce moteur a été construit manuellement, soumis à des essais au banc et cacheté par ses collègue de l'atelier moteur. Reiko installe les tuyaux, les collecteurs d'échappement et autres composants avant d'accoupler le moteur et le châssis, ce que l'on nomme le mariage.  

+ Plus

Le châssis en carbone est vissé sur le moteur, une manipulation dénommée " mariage ".  

Reiko serre les écrous en titane, en regardant en permanence le moniteur pour vérifier que le couple de serrage est bien droit. " Tout doit être parfaitement en place. Je suis très méticuleux ", nous dit Reiko. " Nous traitons toutes les motos comme la nôtre : elles doivent être bien construites, avoir fière allure et fonctionner parfaitement ". Il regarde avec satisfaction le coeur de la moto qu'il est en train de construire aujourd'hui, la HP4 RACE numéro 032. Une par une, il installe d'autres pièces sur le châssis : la boîte à air avec système d'injection de carburant, la fourche Upside-Down Öhlins FGR 300, l'élément de suspension Öhlins TTX 36 GP du Superbike World Championship. Puis, la moto se rend au stand des essais.

+ Plus

Faites chauffer les moteurs sur le roller

" Jackpot ! ", s'exclame Süleyman Aktepe. " C'est passionnant de travailler sur une moto de course et de la préparer à son grand rôle. "  

Süleyman Aktepe a déjà préparé le roller pour l'essai. Il fait tourner la HP4 RACE sur cinq kilomètres environ dans la petite salle comportant une large fenêtre d'affichage tout en surveillant l'ensemble des fonctions, et ce, pas uniquement sur l'ordinateur mais aussi subjectivement. Avant que le projet HP4 RACE monte en vitesse, Süleyman était formateur " start-up " pour de nouveaux projets de véhicule et, par conséquent, un spécialiste de la mise sur la ligne de production d'un nouveau modèle. Actuellement, il met toute son expertise à profit pour perfectionner la moto BMW la plus exclusive jamais créée. " Jackpot  ! ", s'écrit-il. " C'est tellement captivant de travailler sur cette moto. J'y mets beaucoup d'efforts. Je veux simplement qu'elle soit au top de ses possibilités, et seul le meilleur est acceptable. "

Le collègue de Süleyman, Alexander Fulmek, a une attitude identique. " Chaque moto sera impeccable à sa sortie de l'usine. Autrement, j'aurais le coeur brisé. " Alexander (tout le monde l'appelle Sascha) a déjà levé la moto pour l'inspection finale. Le carénage est maintenant en place, le numéro de la moto édition limitée trône fièrement sur l'étiquette en fibres de carbone des chapes. " En tant qu'équipe, nous inspectons chaque moto trois fois : avant le roller, après le roller et après le finish ", explique Sascha. " C'est un travail d'équipe, et la seule manière de travailler. Mais, en même temps, je suis fier de pouvoir dire que j'ai construit chaque tiers de la machine. "

+ Plus

Chiffres et faits

215
Chevaux
750
Nombre d'unités
146
Poids à sec (kg)
1
1 mécanicien, 1 moto, 1 jour

Une course prodigieuse

" Préparer une moto de ce calibre à la production en seulement 14 mois – c'est une vraie course contre la montre ", affirme Michael Weinkauf, planificateur au montage.

Les mécaniciens consacrent huit heures à chaque moto. Soit suffisamment de temps pour que les composants de haut niveau aient l'attention qu'ils méritent. D'autre part, le projet a été lancé à une vitesse permettant de tenir la cadence de la HP4 RACE. " Préparer une moto de ce calibre à la production en seulement 14 mois – c'est une vraie course contre la montre ", affirme Michael Weinkauf, planificateur au montage. " Nous allions la performance et le sport moto aux capacités de planification et à la réplicabilité ". Vingt-sept nouveaux fournisseurs ont été ajoutés pour la production en série de la HP4 RACE. Beaucoup parmi eux sont des spécialistes de la course. Le fait de fabriquer un nombre limité de machines hyper-spécialisées contraste soudainement avec les processus de production d'une grande organisation telle que BMW Motorrad.  

+ Plus

Les acteurs de la HP4 RACE (de gauche à droite) : Alexander Fulmek, Michael Weinkauf, Reiko Petter, Süleyman Aktepe, Christian Gonschor, Reno Reppin et Josef Mächler.

Mais c'est ce qui en fait un challenge captivant : construire un tout petit lot de motos sur mesure pour les besoins de pilotes de course ambitieux visant une course prodigieuse. Christian Gonschor (chef de projet), Josef Mächler (gestionnaire de produit) et Reno Reppin (gestionnaire de projet d'usine) ont saisi l'occasion de produire la HP4 RACE à l'usine-mère BMW Motorrad à Berlin. " Toute autre option aurait été vaine ", s'exclament-ils à l'unisson. " Après tout, nous construisons actuellement la moto BMW la plus exclusive de l'histoire. " Pour Reiko, Süleyman et Sascha, c'est aussi la chance d'une vie. Reiko enfile des gants blancs et fixe l'étiquette en fibres de carbone portant le numéro 032/750 sur les chapes. " C'est vraiment une sensation incroyable à la fin de la journée que de fixer le numéro en regardant la HP4 RACE et de se dire : bien joué ! "

+ Plus
Jetez un coup d'oeil à l'atelier de fabrication.

Découvrez le montage de la HP4 RACE à l'usine BMW Motorrad de Berlin.

Voir la vidéo

HP4 RACE

HP4 RACE

750 pièces individuelles

En savoir plus
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.
spinner