La Sisters' Centennial Ride

Une femme réalise son rêve.

En 1916, quatre ans avant que le droit de vote n'ait été accordé aux femmes aux États-Unis, deux sœurs, Adeline et Augusta Van Buren, ont fait un voyage à travers le continent américain pour prouver que les femmes sont parfaitement capables de devenir estafette de l'armée américaine. Aujourd'hui, plus de 100 ans plus tard, un groupe de femmes remémore leur entreprise courageuse sur les routes et suit les pas des deux sœurs avec le même esprit et détermination.

L'aventure de 3 semaines de la côte est à la côte ouest des États-Unis, présentée par BMW Motorrad USA, a démarré le 3 juillet à Brooklyn, New York (là où les soeurs Van Buren ont embarqué pour leur voyage en 1916). Le parcours a suivi aussi fidèlement que possible celui des deux soeurs en 1916, jusqu'à la ligne d'arrivée, le 23 juillet, à San Francisco, Californie. 

Pour l'organisatrice de cet événement, Alisa Clickenger, ce parcours était une excellente façon de commémorer le 100e anniversaire de cette virée pionnière, qui a eu lieu la même année où la société BMW a été fondée et sept ans avant la mise sur le marché, par BMW, de la toute première moto, la R 32, en 1923.

+ Plus

Du départ à l'arrivée

© Christina Shook

Pour certaines personnes, le divorce signifie la liberté. Like Alisa Clickenger, qui s'est inspirée de la situation et a décidé de réaliser son rêve de toute une vie : monter à moto et partir. Plus de 20 ans plus tard, c'est une motocycliste confirmée qui continue de vivre son rêve, avec des centaines de femmes qui se sont inspirées de la vision d'Alisa de motardes compétentes et qui participent à la course centenaire des soeurs (Sister's Centennial Ride).

En 1995, en pleine procédure de divorce, elle a fait un rêve dans lequel elle courait pour se sauver. Dans son rêve, elle a vu une moto et a su instinctivement comment la conduire et que cela pouvait la sauver du danger imminent. À son réveil, elle se sentait tellement émue par son rêve qu'elle a appris à conduire une moto et en a essayé plusieurs avant de finalement adopter une BMW e un nouveau style de vie dans lequel elle conçoit et dirige des voyages d'aventure à moto.

+ Plus

© Christina Shook

Son amour des voyages l'a menée loin et lui a permis d'accumuler de nouvelles expériences et de rencontrer de nouvelles personnes. « Je suis capable de conduire n'importe où », dit-elle, « et je n'ai pas peur d'explorer de nouvelles routes. Contrairement à beaucoup de personnes, j'explore de nouveaux territoires avec confiance ». Il n'a pas suffi à cette aventurière intrépide de se servir de ses deux roues pour se rendre de A à B. Non, elle avait un tout autre objectif en tête : Alisa souhaitait créer une communauté de soutien aux femmes dans le monde de la moto et rendre hommage à leurs réalisations. « Je veux que les femmes sentent qu'elles peuvent faire ce qu'elles ont toujours voulu faire », explique Alisa, « alors j'ai pensé à différentes idées, puis je suis tombée sur l'histoire des soeurs Van Buren. J'ai tout de suite su que je voulais parler d'elles, mais aussi en faire un événement ».

+ Plus
Le voyage historique des soeurs Van Buren.

L'année 2016 a marqué le centenaire du voyage historique des deux soeurs, qui ont traversé à moto les États-Unis de Brooklyn, sur la côte est, jusqu'à San Francisco, sur la côte ouest afin de convaincre le gouvernement américain à prendre des mesures qui permettraient aux femmes d'intégrer le service militaire.

Grâce à leur campagne, ces deux sœurs courageuses, toutes deux mariées, avec des enfants et un travail, ont repoussé les limites de ce qui était considéré possible à l'époque. À travers leur départ vers l'inconnu, elles voulaient obtenir ce que de nos jours nous considérons comme acquis. Aujourd'huil, les femmes qui servent dans l'armée américaine sont une réalité.

Une raison de voyager

© Christina Shook

L'année 2016 a marqué le centenaire du voyage historique des deux soeurs, qui ont traversé à moto les États-Unis de Brooklyn, sur la côte est, jusqu'à San Francisco, sur la côte ouest afin de convaincre le gouvernement américain à prendre des mesures qui permettraient aux femmes d'intégrer le service militaire.

Grâce à leur campagne, ces deux sœurs courageuses, toutes deux mariées, avec des enfants et un travail, ont repoussé les limites de ce qui était considéré possible à l'époque. À travers leur départ vers l'inconnu, elles voulaient obtenir ce que de nos jours nous considérons comme acquis. Aujourd'huil, les femmes qui servent dans l'armée américaine sont une réalité.

+ Plus

© Christina Shook

Les recettes seront versées à la cause des vétéranes sans domicile. De nos jours, les femmes peuvent servir dans l'armée, mais il semble que leur avenir est moins assuré lorsqu'elles rentrent chez elles. Il y a de nombreuses organisations de taille qui soutiennent les vétérans du sexe masculin. Mais pour les femmes, il y a très peu d'offres. Lorsqu'elle explique pourquoi elle a choisi de soutenir l'association caritative Final Salute Inc., Alisa dit « Les femmes renoncent à passer du temps avec leurs familles pour pouvoir servir notre pays. Par conséquent, nous devons leur assurer de pouvoir rentrer chez elles après leur service et d'obtenir un soutien. Nous en savons très peu sur les vétéranes qui sont rentrées après la guerre ».

+ Plus
«
C'est une expérience incomparable que de faire partie du monde motocycliste de BMW pour les femmes. L'énorme soutien manifesté m'a inspiré et je veux pouvoir le rétribuer en partie.
»

Alisa Clickenger

Un soutien incroyable

© Christina Shook

Un soutien incroyable

« BMW soutien les initiatives féminines depuis de nombreuses années », explique Alisa. « Cela ajouté au fait qu'elle fabrique des motos touring exceptionnelles pour les longues distances font de BMW le partenaire idéal pour ce voyage. C'est une expérience incomparable que de faire partie du monde motocycliste de BMW pour les femmes. L'énorme soutien manifesté m'a inspiré et je veux pouvoir le rétribuer en partie.

Sarah Schilke, directrice marketing national de BMW Motorrad USA partage ce point de vue. Elle s'est jointe aux participantes pour l'étape finale du tour, lorsqu'elles ont traversé le fameux Golden Bridge vers San Francisco.

+ Plus

© Christina Shook

« Ceci était un événement tellement important pour toutes les passionnées de moto et nous voulions vraiment être présentes. Une autre caractéristique unique était le fait que des voitures de passagers avaient également pris la route : BMW a fourni de nombreuses X5 en tant que véhicules d'équipe, ainsi que des BMW série 7 qui ont assuré les prises photos en permanence, afin d'immortaliser le parcours. Ce voyage à travers le pays a été l'occasion rêvée de montrer nos motos dont la réputation de confort tourisme et d'énorme capacité de kilométrage n'est plus à refaire.

Nous avons plusieurs nouveaux modèles, tels que la R nineT et la G 310 R, qui seront bientôt lancées. Ces deux modèles sont plus basses et légères et les motardes les adorent. Beaucoup de nos deux roues, y compris la F 700 GS, offrent une option de siège à hauteur rabaissée, que l'on retrouve ailleurs mais pas partout, c'est pourquoi nous avons proposé des essais routiers sur une moto pourvue de siège à hauteur réglable. Et comme toute les femmes ne souhaitent pas un siège rabaissé, cela a été l'occasion de montrer le confort ressenti par les femmes sur nos plus grandes motos et le plaisir qu'elles prennent à conduire ces machines ».

+ Plus
«
« Ceci était un événement tellement important pour toutes les passionnées de moto et nous voulions vraiment être présentes.
»

Sarah Schilke

Hors de la zone de confort.

© Christina Shook

Hors de la zone de confort.

Plus de cent motocyclistes du sexe féminin ont pris part au tour et celles qui ont fait le voyage intégral ont parcouru un total de 6 800 kilomètres, selon le parcours choisi par chacune d'entre elles à travers les états américains de New York, Massachusetts, Pennsylvanie, Ohio, Indiana, Illinois, Iowa, Nebraska, Colorado, Arizona, Utah, Nevada et Californie.

Les souvenirs du voyage et les moments partagés sont la preuve que l'organisatrice, Alisa Clickenger, a atteint son objectif et a apporté un énorme soutien aux femmes. « Une femme m'a dit qu'elle avait eu à sortir de sa zone de confort tous les jours au cours de ce voyage », a expliqué Alisa après que l'aventure se soit terminée de façon réussie. « Elle m'a dit que mes encouragements et que l'équipe de soutien que nous avions créée pour les motardes avaient changé sa vie. J'ai été tellement emportée par le moment que je n'ai pu m'empêcher de pleurer ! »

+ Plus

© Christina Shook

Pour Alisa, le plus moment le plus réussi de ce voyage a eu lieu lors de la dernière étape, lorsqu'elle a profité d'un des rares moments libres pour regarder en arrière. « Nous avons traversé le Golden Gate Bridge sur la route du défilé et j'ai regardé autour de moi : il y avait plus de 200 femmes derrière moi sur leurs motos ! Toutes ces femmes étaient là pour manifester leur soutien à notre message et réaliser mon rêve. Ça a été un moment émouvant.

On a pu ressentir cette camaraderie mutuelle tout au long du voyage et pas seulement parmi les femmes : il y avait aussi deux employés masculins et le petit-fils d'Adeline. La famille Van Buren a partagé la vision d'Alisa consistant à suivre les pas de leurs ancêtres. Sarah Van Buren était une des motocyclistes les plus jeunes et un bon exemple de ce qu'il est possible de faire. Elle n'avait jamais rien fait de semblable auparavant, mais elle a roulé et s'est entraînée tous les jours pour pouvoir participer à ce voyage si spécial.

+ Plus

Les temps ont changé.

© Christina Shook

Les temps ont changé.

Beaucoup de choses ont changé au cours des cent ans qui ont suivi le voyage original des sœurs Van-Buren. La moto n'est plus seulement un moyen de transport, c'est une façon de se ressourcer. Alisa est convaincue que « la moto est une sorte d'auto-portrait qui montre qu'une personne est osée, aventureuse et, dans une certaine mesure, qu'elle n'a pas d'obstacle ».

+ Plus

© Christina Shook

Elle a ajouté : « Je pense que chaque femme ressent une sensation de puissance personnelle lorsqu'elle est sur une moto, même si elle ne le sait pas ou n'est pas consciente de que ces deux roues vont changer dans sa vie. Moi ça m'a changée.

« La moto, c'est comme la vie. Personne ne sait ce qui se profile à l'horizon et cette sensation peut créer une dépendance. Parfois, il faut faire confiance aux capacités qu'on a acquises, mais la route continue toujours jusqu'à ce que l'on atteigne cet horizon extraordinaire qui nous appelle ».

+ Plus
D'autres histoires susceptibles de t'intéresser.
Des motos appropriées.
spinner